Naturopathie d’Aujourd’hui – le Blog

[Nutrition n°1]

L’agriculture biologique, une nécessité ? Découvrez les preuves scientifiques

 

Stephan Lagorce est auteur et ingénieur en industries agroalimentaires.

Il explique que le mode de production biologique peut nourrir la planète.

Il signale que les études de productivité sont biaisées car elles considèrent les plantes prévues pour pousser avec des produits de synthèse. De plus, les rendements sont peut-être inférieurs à court terme, de l’ordre de 15 à 20%, mais qu’en est-il de l’impact (et donc des «coûts cachés») sociaux et environnementaux, à long terme ?

«Son « coût » doit donc être revu hors de sa niche économique propre».

Selon lui, le bio créerait des emplois.

Revisiter notre modèle alimentaire pour un modèle favorisant le respect des saisons, les circuits courts et circulaires, serait vertueux et «…allègerait incontestablement la charge du système agro-industriel».

Enfin, ce modèle «…a répondu à ce qu’on attendait de lui à une époque : produire beaucoup pour pas cher, quels que soient les coûts sociaux et environnementaux(1)».

Outre cet enjeu, des études prouvent que le bio est avantageux sur le plan nutritionnel :

– Des procédés qui conservent les qualités nutritionnelles de matières premières (ex : broyage des céréales).

– Des aliments plus riches en vitamines et composés phytochimiques (polyphénols des fruits rouges, sulphorafane du brocoli, jusqu’à 97% de kaempférol en plus dans les tomates, etc.)

– Lipides : plus d’oméga-3 pour les produits issus d’agriculture biologique. Et ce, en lien direct avec le bien-être des animaux (leur activité physique, leur alimentation plus adaptée.)

– Les protéines : un meilleur équilibre en acides aminés essentiels, lié à la limitation des apports azotés en agriculture biologique(2).

Une méta-analyse conduite par l’Université de Newcastle, ajoute le bénéfice suivant :

Moins de métaux lourds (cadmium) et forcément moins de résidus de pesticides dans les cultures bio.

 

En résumé,

«…les méthodes de production bio conduisent à des niveaux accrus de composés potentiellement bénéfiques pour la santé et réduisent les composés indésirables(3)», rapporte Philippe Nicot, co auteur INRA de cette publication internationale.

 

(1)    L’express – Agriculture: le bio peut-il nourrir la planète? [consulté le 14/02/17]. Disponibilité :

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/agriculture-le-bio-peut-il-nourrir-la planete_1778575.html

(2)   Guérir.org- Dossiers : Les avantages du bio sur le plan nutritionnel [consulté le 14/02/17]. Disponibilité : http://www.guerir.org/dossiers/le-bio/avantages-plan-nutritionnel.htm

(3)   INRA – La qualité nutritionnelle des produits bio à l’étude [consulté le 14/02/17]. Disponibilité : <http://www.inra.fr/Grand-public/Alimentation-et-sante/Toutes-les-actualites/Qualite-nutritionnelle-des-produits-bio>